0
La justice Française ...

Important : Avant même de commencer cet article, je vous demanderai de le partager, pour donner un maximum de visibilité à l'histoire qui va suivre. Merci à vous !
L'idée de cet article est de faire tourner l’histoire, et de prouver à quel point la justice française a parfois de gros problèmes ...
Dernière chose, l'histoire en question sera racontée à la place de la personne en question ( A la première personne ).


Bonjour / bonsoir à tous,

Aujourd'hui, on va partir sur un article un peu différent de ceux que j'ai pu vous écrire auparavant.

Cela fait quelques mois que je suis l'histoire d'une amie qui a rencontré de gros problèmes avec la justice française.

Cet article reprend les propos cités dans ce post : https://www.facebook.com/groups/1189825697746366/permalink/1191218897607046/



Bonjour / Bonsoir à vous qui lisez ces lignes.

Je me prénomme "Cynthia", et je vais vous raconter tout ce que j'ai vécu depuis mes 14 ans.

Cela commence il y a de cela 12 ans, j'ai alors 14 ans.
J'ai rencontré via le site de rencontre "Tchatche.com" un certain Monsieur "Delbar Jonathan".
Il était fiancé à une certaine "Sonia" , mais au final quelques temps plus tard, leur relation amoureuse prit fin.

Peu après, on commençait à discuter par messages textes.
Nous nous sommes donc donnés un point de rendez-vous pour nous voir et pouvoir discuter de vive voix.
Mais il n'est jamais venu au rendez-vous, il était trop timide pour cela.
Un peu plus tard, je me rappelle que c'était un mardi matin ( J'étais encore au lycée à cette époque ), nous nous sommes donnés un deuxième point de rendez-vous.
Cette fois-ci, pas trop de problèmes, nous avons fait quelques magasins pour faire plus ample connaissance.
Les jours passaient, une relation commençait à se mettre en place...
J'ai d'ailleurs appris que Monsieur travaillait à "Dounor", il faisait les 3 / 8. Cela nous permettait alors de nous voir souvent.

Avec le temps, j'ai parlé de cette relation avec mes parents pour savoir si j'avais le droit de fréquenter cette personne.
Finalement, ils m'ont accordé ce droit, tout en m'expliquant les conséquences possibles de ce grand écart d'âge ( A savoir ici 20 ans pour lui ).

C'est alors qu'à l'âge de mes 16 ans je suis tombée enceinte.
Mes parents voulaient absolument que j'avorte.
J'ai tout de même décidé de garder mon enfant.
Pendant ce temps, je continuais à suivre mes études, à savoir des études de stylisme.

Au bout de mes 4 mois de grossesse, Monsieur commençait à devenir violent et colérique ( Cela a notamment commencé par une claque ).
Tout cela parce que j'envoyais des messages à un ami, rien de plus que cela.
Je commençais à en avoir marre, c'est pour cela que j'ai décidé de prendre mes affaires, et de me réfugier chez une amie, du nom de "Alexandra", qui était elle aussi enceinte de 4 mois ( Deux jumelles ).

Après m'être réfugiée chez mon amie, Monsieur s'est rendu chez elle.
Il était encore plus violent que d'habitude, j'ai donc par sécurité prévenu la police ainsi que les pompiers pour le maîtriser.
Suite à leurs interventions, j'ai appris que Monsieur avait tenté de se suicider avec des médicaments ( Ce qui explique le fait que sa violence ai doublé ).
Il a donc été emmené pour un lavage d’estomac, pendant que j'attendais chez mon amie avec une forte inquiétude.
A son retour, nous avons finalement discuté calmement et nous nous sommes réconciliés.

Puis, j'ai eu un appartement.
J'arrivais enfin à me débrouiller sans l'aide de mes parents ( Ils étaient tout de même présents pour me soutenir ).
Tout allait très bien entre Monsieur "Delbar"et moi.
Mes parents commençaient même à lui acheter des choses.
Notamment une voiture, une break blanche à 3 500€, puis une autre à 13 000€.
Les neuf mois de grossesses passèrent sans problème et le bébé naquit.

En Août 2007, Monsieur "Delbar" me demanda en mariage, à "Etable", devant mes parents et des amis au "bar de la Pinède", j'étais assise sur le Billard.
Je ne pouvais pas lui dire non, j'avais porté son enfant, j'étais amoureuse de lui, je ne voyais que par lui.
Il voulait que nous nous marrions le 27 Octobre, afin de pouvoir oublier cette date qui était la date de fiançailles avec son ex copine "Sonia".
Ma mère n'était, au départ, pas très d'accord avec l'idée, mais elle s'y est vite faite.
Ce sont mes parents qui ont tout payé. Le mariage, la robe de marié, les costumes, les ensembles pour mon fils, le traiteur, les serveurs, la salle, la jarretière, les décorations, et j'en passe.
Nous n'avons payé que les alliances.

Après notre mariage, Monsieur "Delbar" me prenait pour une femme acquise.
Il commençait à changer complètement, devenait dépensier, me demandait pleins de choses étranges, redevenait violent pour une raison ou une autre.
L'alcool, c'était quelque chose qu'il aimait, jusqu'au point de s'en rendre ivre, et finalement, il se coupa les veines, et plus encore ...
A ce moment là, je ne savais pas si je devais fuir ou non, si tout cela était normal ou pas.
Je me suis finalement rendue compte que non, ça n'était pas normal, après quoi j'ai décidé de prendre mon fils pour rejoindre un ami ( Simplement un ami ), "Cedric".

En Janviers 2008, je suis partie en urgence à l’hôpital pour un problème de souffle au cœur.
Heureusement, rien de grave, on m'a juste appris que j’étais enceinte depuis Septembre 2007.
Au cours de cette grossesse, nous nous sommes retrouvés à la rue où pendant quelques temps nous naviguions entre chez mes parents et ceux de Monsieur.
Tout cet Hiver, je l'ai passé dans la caravane de mes parents.
Cependant, la vie à l’intérieur n'était pas très correcte.
Nous avons donc pris la décision de nous débrouiller, notamment par le biais de démarches administratifs.
Un article est notamment sorti à ce sujet, sur le média "La voix du nord", la source : http://ilssensortent.hautetfort.com/archive/2009/02/08/un-jeune-couple-lillois-sans-logement-perdu-dans-le-labyrint.html

Avec le temps et l'aide de mes parents qui étaient gardiens d'immeubles, nous avons trouvé une solution ; un appartement de 110 mètres carrés ( Mes parents ont payé 2 mois de loyers et 1 an de charges ).
Puis mes parents ont racheté le crédit voiture de Monsieur qui était de 12 000€.
Sans compter tous les nombreux cadeaux que recevait Monsieur "Delbar" de la part de mes parents.
Mis à part que nous n'avions pas de travail, tout était dans l’ensemble correct.

A force d'être l'un sur l'autre 24h sur 24, plus rien n'allait, disputes sur disputes, Monsieur allait se plaindre à mes parents. Ce à quoi je m'engueulais, moi aussi, avec eux ...
Une année plus tard, mes parents nous ont prêté la caravane pour que nous nous retrouvions en famille ( Avec les enfants et ma sœur ), et pour que les tensions s'apaisent.
Tout a dégénéré à partir de là !
Le DJ qui se trouvait à notre mariage, "Aurelien" ( Un ami, juste ça ), venait de rompre avec sa fiancée, il n'était pas en grande forme, donc il m'a appelé en pleurs ce jour-là, afin de parler.
J'étais donc au téléphone avec mon ami, et là Monsieur "Delbar" a piqué une crise de nerf, je me suis enfermée dans les toilettes de la caravane.
Monsieur a ouvert la porte de force, m'a tirée de force dehors, m'a arrachée le téléphone des mains, l'a jeté dans l'herbe, et a commencé à me donner des coups de points dans le ventre ( Il était bien alcoolisé ).
Ma sœur en panique a pris les enfants et s'est réfugiée dans le coin du fauteuil, assise sur toutes les bouteilles d’alcool.
Je me suis relevée, et j'ai dit "Je prends mes enfants, la voiture, et je me casse !" ( Je me suis donc interposée, quitte à me reprendre des coups, il était hors de question qu'il prenne mes enfants et la route dans ces conditions ).

Après quoi, il est parti se calmer, faire un tour à pied.
Ma sœur et moi ( "Aurelie Lesage Bayart" ), en avons profité pour vider toutes les bouteilles d'alcool restantes.
J'ai donc expliqué le tout à mes parents, une fois qu'ils étaient de retour de leurs vacances, mais la seule phrase que j'ai eu en retour ( Alors que je voulais à cette époque de l'aide ), fut alors "Tu n'es jamais heureuse".
Ce jour-là, j'ai donc compris que je n'obtiendrais plus rien de mes parents, que je n'étais plus cette fille qui pouvait parler de tout à ses propres parents, mais juste une fille en détresse, non écoutée, et qui n'avait personne sur qui compter quand ça va mal ...
De retour chez moi, j'ai fini par me renfermer sur moi-même, notamment en jouant sur mon PC et en m'occupant de mes enfants quand ils me le demandaient, mais rien de plus ...
Je commençais à moins manger, je passais beaucoup de temps sur les jeux vidéo, et me liais d'intimes amitiés avec un certain "Mathieu", rencontré sur internet ( Donc rien de physique ).
Finalement, cette relation n'a pas duré très longtemps. Une "rupture" s'est alors effectuée entre lui et moi, avec un ras le bol, fatiguée d'être toujours incomprise, détruite ...
Je suis donc partie toute seule, sans mes enfants, afin de pouvoir prendre du temps pour moi.
A ce moment là, je suis partie un peu trop loin ! Je me suis rendue chez un garçon, "Sylvain" ( Il ne vivait d'ailleurs jamais chez lui, mais chez ses parents ).
Je l'ai vu une fois, mais finalement, j'ai craqué, mes enfants me manquaient, j'ai donc appelé Monsieur "Delbar" pour qu'il vienne me chercher.

Sur le trajet du retour, nous avons eu une grosse discussion ; Monsieur m'avait promis d'arrêter tout cela.
Je l'ai cru, les choses se sont bien passées, mais cela ne dura qu'un court temps.
Entre temps, je suis tombée enceinte de mon troisième enfant.
A ce moment-là, j'avais un couple d'amis qui s'est fait mettre à la rue, après quoi nous les avons hébergés, me disant que cela pourrait calmer Monsieur "Delbar".
Mais finalement, rien de ce que je pensais n'est arrivé, Monsieur s'en servait comme excuse pour créer des problèmes. Cela avait des répercutions sur notre couple.
Pas n'importe quelles répercutions. Un jour, Monsieur, je ne sais pas pourquoi, m'a tirée les cheveux, traînée dans la chambre, et a commencé à me donner des coups de point dans le ventre alors que j'étais enceinte de 5 mois.
J'avais peur, j'étais angoissée. Le couple d'amis que nous hébergions m'a convaincue de porter plainte, chose que j'ai faite.
Un jour, en rentrant chez moi, Monsieur "Delbar" s'était fait menotté et embarqué. Ma mère m'attendait chez moi.
Elle m'a fortement engueulée( Monsieur "Delbar" était son protégé, elle ne voyait que par lui, mon père également ).
Elle m'a donc forcée à aller retirer ma plainte, je suis donc allée au commissariat centrale de "Lille". Ce soir là, il neigeait et faisait froid. Un policier m'a dit que je ne pouvais pas, et que cela n'était pas si simple.

Je suis donc rentrée chez moi, et attendu que Monsieur "Delbar" rentre afin d'avoir une explication avec lui sur son comportement.
Après cela, il a compris la leçon, jamais plus il ne leva la main sur moi.
Par la suite, j'ai décidé de mettre fin à notre relation sans divorce, je voulais faire les choses réfléchies, à l'amiable, pour les enfants, et trouver une solution pour que cela convienne à tous.
Cela ne l’empêchait pas de me menacer, notamment à l'aide d'un cuter.
Après l'accouchement, je suis restée un an à mon domicile. J'avais rencontré quelqu'un depuis quelques mois, mais je ne voulais pas quitter mon domicile étant donné que ma fille, à la naissance, a eu énormément de problèmes.
Un suivi médical était donc effectué régulièrement.
Un peu plus tard, j'ai décidé de partir sur "Orléans", vivre là-bas, chez la personne que j'avais rencontré.
Je suis donc partie avec ma fille, "Julia", les deux grands, je les avais laissé à Monsieur "Delbar" ( Le père ), car ils avaient déjà leurs scolarités, et il était hors de question de changer d'école en milieu d'année.
J’envisageais de les reprendre pour la rentrée.
Après cela, tout allait presque bien, sauf Monsieur "Delbar".
A chaque fois que je voulais l’appeler pour parler à mes enfants, il ne répondait pas, j'étais donc obligée de passer par ma mère "Cathy Bayart", pour leur parler ( Tous les deux jours environ ).

Un jour, je reçois un appel de ma mère, m'annonçant une mauvaise nouvelle : Mon grand-père venait de décéder.
Suite à cela, j'ai reçu un appel de Monsieur "Delbar" et c'est parti en dispute téléphonique.
J'expose donc le tout à mon nouveau petit-ami, et nous partons le Week-End qui suit chez ma sœur pour aller à l'enterrement de mon grand-père.
Après ce dur passage, retour chez moi. Ma sœur m'appelle en pleurs, elle se fait battre par son petit-ami. Ni une ni deux, je lui dis de venir chez moi. Chose logique.
Nous prenons donc ma sœur en charge ( Vient le temps où nous partons en vacances, ma sœur étant restée dans notre logement ).
A notre retour, nous avons eu la mauvaise surprise de voir que ma petite sœur avait profité du fait que nous soyons absents pour prendre ses "aises".
Là, mon petit-ami se met à péter un câble. Je mets ma fille dehors, et j'en profite pour appeler son père, pour le prévenir de ce qu'il se passe.
J'en profite aussi pour lui dire que sa fille avait une "Otite", et 3 de fièvre, il fallait donc agir rapidement. Il me dit "Pas de soucis, je suis là dans la soirée".
Arrivé le moment venu, Monsieur arrive avec sa voiture et me dit "Écoute, tu es la mère de mes enfants, tu prends tes affaires et tu rentres".
Après y avoir réfléchie, j'ai décidé de le suivre. Pendant le trajet, Monsieur a essayé de me réconforter.
Je suis restée un an et demi, pas très bien, un peu détruite par tout ce qu'il se passait.
Entre temps, ma grand-mère est tombée malade, je me suis donc occupée d'elle ( En alternance avec ma mère ).
Jusqu'au jour où elle a rendu son dernier souffle, sous nos yeux à toutes les deux.
Après ça, j'ai d'ailleurs appris que Monsieur "Delbar" avait reçu 2 500€ lors du décès de mon grand-père, et 2 000€ lors de celui de ma grand-mère.
Pendant cette période, je souffrais beaucoup intérieurement.

Vous feriez comment vous après avoir vécu une menace au cuter sous la gorge ?
Que l'on vous menace de perdre vos enfants si vous faites quoi que ce soit ?
Ou encore quand Monsieur vous enferme dans une chambre avec vos trois enfants et se coupe les veines devant vous ?

Quand l'école vous appelle et prévient que votre enfant a été dire que Papa lui donnait des coups de points sur les jambes où lui tapait dans la nuque.
Que vos enfants vont voir un médecin sans vous et ressortent de là en pleurs et que le médecin vous dit qu'il y a violence et traumatismes. Que faire ? Que penser ?
Aujourd'hui, j'ai la chance d'avoir des personnes qui m'écoutent, qui me soutiennent. Tout cela après sept ans de silence et de souffrance !
J'ai enfin la force de pouvoir me battre et d'avoir du soutien.
Le déclic pour que ma famille ouvre les yeux et me croit était tout bête : il fallait que Monsieur "Delbar" soit violent envers ma mère pour que tout le monde comprenne qui il est vraiment ...

Alors punissez-moi si vous le souhaitez pour juste avoir le courage et la force au bout de sept ans de silence et de souffrance à vouloir protéger mes enfants d'un individu qui est leur père et qui ne se préoccupe en aucun cas d'eux.
Quatre appels en trois mois, et 0€ pour ses propres enfants. Si ça c'est un père, je ne comprends plus rien ...
Excusez-moi également d’empêcher que mes enfants vivent dans un environnement inapproprié d'un père travesti aimant porter des couches adultes avec tutus.
Cela n'est certes pas interdit par la loi, mais n'a rien à faire dans une éducation.
Mon fils a vu. Ma fille m'a dit que Papa avait une fois, mit du verni et des collants.
Plusieurs fois en ma présence, il se maquillait, mais également mettait mes habits quand je dormais, se montrait sur internet, etc ...
Il avait aussi des disques durs remplis de photos "-18". Mes enfants ayant accès à son ordinateur et à son disque dur. Vous pensez que cela est sain de les laisser regarder ces photos ?

Aujourd'hui, je suis locataire dans le 69, je me reconstruis, mes enfants sont heureux, nous sommes suivis par une assistante sociale PMI, et depuis peu, une psychologue et un Orthophoniste.
Mes enfants refusent catégoriquement de retourner chez leur père, ils disent qu'ils l'aiment, mais qu'ils veulent rester avec moi.
Mon fils tient des propos alarmants, du style "Si on me renvoie de force chez Papa, je me suicide".

Le drame, c'est en ce moment.
En effet, depuis plusieurs mois maintenant, je me bats avec la justice pour avoir la garde de mes enfants.
Le résultat de tout cela ?
Et bien j'ai perdu ! Après tout ce que ce Monsieur a fait ( La justice est au courant ), toutes les choses que mes enfants ont vécu, J'AI PERDU LE PROCES.
Mes enfants sont donc obligés de retourner chez leur père ...
Ci-dessous leurs réactions quand je leur ai annoncé la nouvelle : https://www.facebook.com/GlOoOria59/videos/635423623306455/

D'ailleurs, il y a une semaine de cela, j'ai essayé d’appeler pour avoir mes enfants, impossible, ça ne répond pas ( Même chose avec les SMS, il ne répond pas ) ...
Et mes parents ? Hé bien c'est la même chose ...
Donc à l'heure actuelle, je n'ai aucune nouvelle de mes enfants ...
En plus de ça, j'ai appris que leur grand-mère ( Coté paternel ), leur montait la tête, notamment en disant des choses fausses et autres sur moi.

Bref, à l'heure actuelle, je ne sais pas comment vont mes enfants ni ce qu'il se passe là-bas ...


Pour finir l'histoire, voici deux posts venant de la personne concernée :

Ben voilà.
Un homme a battu une femme.
Un homme se travesti.
Un homme achète des habits de femme, des dessous sexy, des chaussures, des collants, des bas, des vernis, du maquillage, et des gods.
Un homme tape les enfants.
Les enfants voient un médecin afin de se faire entendre sur la violence de leur père.
Le médecin atteste.
Le papa avoue à la juge des enfants qu'il a été violent plusieurs fois.
Les enfants refusent d'aller chez leur père.
On me reproche d'être partie de la maison car j'ai voulu protéger mes enfants et que c'était également leur demande de partir. Ils ne voulaient plus revenir car papa était violent, colérique et insultant.
Et on me dit que le procès est gagné pour Monsieur et que je dois rendre les enfants immédiatement.
C'est quoi cette blague sincèrement, c'est quoi cette justice de merde.
Faut-il que mes enfants soient battus à sang ou que l'un d'eux meurt pour que la justice puisse ouvrir ses yeux, putain de Merde.
Je vais tout médiatiser, faire montrer tout le dossier et faire montrer ce que la justice vaut.


Le deuxième :

Ça me déchire le cœur de n'avoir nul le choix.
Ça me détruit intérieurement de savoir qu'ils vont partir.
Ça me rend tellement haineuse de savoir qu'un homme tel que lui puisse avoir gagné ce procès.
Un homme qui a tapé des enfants, qui a battu sa femme, insulté, un homme qui a eu des périodes où l'alcool était son allié, où il nous en a fait voir de toutes les couleurs, jusqu'à se couper les veines devant nous.
Et demain, je vais devoir regarder les trois amours de ma vie partir avec ce genre de personne sans pouvoir dire un seul mot et sans un seul geste pour les garder près de moi.
JUSTICE DE MERDE.


Et voilà, c'est ici que se termine cet article.

Alors oui c'est pas forcément un article très joyeux / dans le thème habituel, mais je tenais vraiment à partager cette histoire, à apporter mon soutien à cette mère, et surtout à montrer ( Expliquer ) à quel point la justice est parfois injuste.

Je compte vraiment sur vous tous ( Et Toi qui lis cet article ), pour soutenir cette mère, notamment en partageant l'article !

Bref, je m'arrête là,

Et vous souhaite bonne continuation !

P.S : Des surprises arrivent sur le blog

Poster un commentaire